top of page

Nos actes manqués et autres petits tracas de la vie quotidienne par Chrystelle Dumort, psychanalyste à Nîmes et psychanalyste en ligne

Actes manqués par Chrystelle Dumort, psychanalyste

Dans la chanson « À nos actes manqués » Jean-Jacques Goldman nous invitent à célébrer nos loupés, nos ratés, ces vrais soleils… Comme il a raison, car derrière ces « petits tracas » de la vie quotidienne c’est notre vie inconsciente qui s’exprime et nous invite à nous interroger, à nous questionner pour notre plus grand bien.

Dans Vocabulaire de la psychanalyse, J. Laplanche et J.-B. Pontalis donnent la définition suivante de l’acte manqué : acte ou le résultat explicitement visé n’est pas atteint, mais se trouve remplacé par un autre. On parlera d’acte manqué pour les conduites que le sujet est habituellement capable de réussir, et dont il est tenté d’attribuer l’échec à sa seule inattention ou au hasard.

S. Freud a montré que les actes manqués étaient, comme des formations de compromis, entre l’intention consciente du sujet et le refoulé. Par conséquent, il ressort que l’acte soi-disant manqué sur un plan conscient est, sur un autre plan inconscient, un acte réussi. Ce qui fera dire plus tard à J. Lacan, pour qui l’inconscient est structuré comme un langage, que l’acte manqué est un discours réussi.

Ainsi, au travers des actes manqués, le désir inconscient s’accomplit de façon très manifeste et dans le livre Psychopathologie de la vie quotidienne, S. Freud en énumère différentes formes :
- les oublis de noms, de mots, d’objet
- les lapsus et erreurs de lecture et d’écriture
- les erreurs, méprises ou maladresses
- les actes symptomatiques et accidentels

Les exemples d’actes manqués de la vie quotidienne sont très nombreux et plusieurs me viennent en tête:
- cette personne qui a eu un accident de voiture alors qu’elle se rendait à un endroit où elle n’avait pas envie d’aller
- cet appel téléphonique qui n’en finit plus et auquel on raccroche par inadvertance
- cette femme qui casse régulièrement les verres en faisant la vaisselle
- ce bracelet de perles que l’on répare et qui se casse toujours
- ce rendez-vous que l’on était impatient d’obtenir et que l’on oubli le jour J
- cette erreur de prononciation que l’on répète depuis l’enfance
- ce numéro de téléphone qu’on n’arrive pas à mémoriser
Et bien d’autres encore…

La signification de chaque acte manqué est propre à chacun mais traduit toujours l’expression d’un désir inconscient. C’est pourquoi l’acte manqué lorsqu’il se manifeste pendant la cure analytique est toujours à entendre et à interpréter puisqu’il est le moyen choisi par l’inconscient pour s’exprimer. Il va de soi que la psychanalyse permettant l’exploration de l’inconscient, il serait donc insensé de ne pas en tenir compte. Et bien que frustrant et contrariant au conscient, l'acte manqué est à comprendre comme un cadeau que notre inconscient nous envoie, comme une main tendue vers soi qui nous invite à mieux nous connaître et à poursuivre (ou débuter) ce travail d’introspection qu’est la cure analytique.

Alors oui, accueillons, célébrons et analysons nos actes manqués, ces vrais soleils qui ne sont autres que l’expression de nos désirs véritables!

bottom of page