Quand ?

La souffrance n'est pas une question d'âge, de sexe, de statut social ou familial. Contrairement à la douleur qui est physique, la souffrance est psychique. Elle est donc propre à chacun et peut se manifester de différentes façons et à différents moments.

 

La psychanalyse s'adresse aux personnes qui ne veulent plus souffrir, qui ne veulent plus être mal dans leur peau et dans leur vie.

 

Que vous soyez enfant, adolescent ou adulte, la cure analytique peut être entreprise à tout moment et dès que vous en ressentez le besoin.

1/15

Pour qui ? Pour quoi ?

 
Enfants

C'est au travers de ses actes, de ses jeux et de ses "bêtises" que l'enfant extériorise comme il le peut ce qu'il ne sait ou n'ose pas dire..

Chez l'enfant, pour comprendre:

  •  les troubles alimentaires

  •  les troubles du sommeil

  •  l'énurésie

  •  l'encoprésie

  •  l'agitation

  •  la colère

  •  le repli sur soi

  •  les difficultés scolaires

  •  les problèmes relationnels

Adultes

Que ce soit dans le travail, le couple, la famille, si ça ne tourne pas rond et que vous ne comprenez pas ce qui se passe...

Chez l'adulte, pour résoudre:

  •  manque de confiance en soi 

  •  blocages et échecs

  •  conflits professionnel ou conjugal

  •  deuil et solitude

  •  angoisses

  •  phobies

  •  addictions

  •  burn out

  •  difficulté de la parentalité

  •  trouble de la sexualité

Adolescents

Pendant l'adolescence, le jeune se cherche, expérimente, découvre et c'est parfois au prix d'une souffrance morale...

Chez l'adolescent, pour sortir:  

  • du décrochage scolaire

  • des conduites à risque (alcool, drogue, IST...)

  • des troubles alimentaires

  • de l'angoisse

  • de l'inhibition

  • de la dévalorisation

  • du harcèlement

  • de la violence

  • des conduites provocatrices et délinquantes

Femmes enceintes

La grossesse transforme une femme au plus profond d'elle même et de fait, peut être source d'angoisse et d'inquiétude... 

Chez la femme enceinte, une préparation psychanalytique à la naissance pour:

  • verbaliser et décrypter les angoisses  prénatales

  • se détacher des répétitions filiales et familiales

  • anticiper les résistances inconscientes liées au traumatisme de la naissance maternel

  • accueillir sereinement son enfant